Fermer

Description

  • Visites Gay Friendly

La route des villages perchés du Var de la Cadière d’Azur à Solliès-Ville

Profitez des belles lumières pour faire le circuit des villages perchés du Var ? De beaux villages restaurés avec de très beaux points de vue sur l’arrière-pays et la mer, un bon prétexte à balade d’une journée ou d’un week-end…

Le département du Var est presque entièrement cou­vert de collines et de montagnes qui, sans être très élevées, ont généralement des pentes très abruptes et des sommets dénudés : les plus hautes sont le La­chens (1 713 m), la Colle de Brouis (1595 m) et Mar­gès (1 577 m) appelée aussi Signal d’Aiguines. Entre ces élévations de terrains, s’étalent de fertiles et riantes vallées. Au Moyen âge de nombreux villages se perchèrent en nid d’aigle, se blottirent dans les creux, s’étalèrent sur les croupes ou s’étagèrent sur les pentes de ces hauteurs, à l’emplacement même ou au voisinage des anciens oppidums celto-ligures. Accrochés au rocher auquel ils se confondaient, bâ­tis avec les pierres de la colline, souvent entourés de remparts, généralement surmontés d’un château ou d’une église, c’étaient de véritables places fortes qui permettaient de résister aux incursions des nombreux pillards et aux envahisseurs. À la fin du XVe siècle avec la paix retrouvée, ils commencèrent à descendre de leur perchoir pour gagner les plaines où l’eau était plus abondante et à se reconstruire selon les normes d’un urbanisme mieux adapté aux besoins de l’épo­que. Pourtant, aujourd’hui, le coeur médiéval de ces vil­lages bat toujours et connaît même un regain de jeunesse grâce à ceux qui y vivent, à la volonté des communes qui les entretiennent, des artistes et des artisans qui les animent, et bien sûr de tous les amou­reux d’histoire et d’émotions qui parcourent, à pied, leurs ruelles en pente et leurs places ombragées ; sous un ciel toujours bleu, les toits de tuiles rousses et les clochers blancs des églises jouent à “saute-collines”, se riant des laborieuses petites routes en lacets que vous serez obligé d’emprunter si vous voulez arriver jusqu’à eux !


Nous vous proposons un circuit de circuit de 50 km, à faire sur un ou deux jours, à votre rythme… Le circuit : de la Cadière d’Azur à Solliès-Ville : 50 km

Départ : La Cadière-d’Azur - 6 km - Le Castellet - 10 km - Evenos - 15 km - Le Revest-les-Eaux - 19 km – Solliès-Ville.

La Cadière d’Azur
Juché sur un piton rocheux, ce petit village a conservé son enceinte médiévale. On passe la porte Saint-Jean aux lourds vantaux bardés de clous énormes et par les ruelles étroites aux nombreux encorbellements (1) : on gagne le sommet de la colline où s’élève une ancienne chapelle et d’où la vue sur la chaîne de la Sainte-Baume est magnifique.
À VOIR
L’enceinte avec ses trois portes et le coeur historique du village
L’église paroissiale Saint-André, XVIe siècle
La place des Pénitents blancs où se situe la table d’orien­tation.
La tour de l’horloge
La chapelle Saint-Côme et Saint-Damien
La fontaine Saint-Jean
Office du tourisme
Pl. Charles de Gaulle
Tél. 04 94 90 12 56

Le Castellet
Campé sur un piton rocheux, le village du Castellet, en­tièrement clos par ses remparts, domine toute la plaine environnante et deux portes percées dans la vieille en­ceinte en commandent jalousement l’accès. Les maisons appuyées sur les robustes murailles se serrent le long des ruelles tortueuses qui convergent toutes vers l’imposant château et vers l’église.
À VOIR
L’église paroissiale de la Transfiguration, romane.
Office du tourisme
Hôtel de ville
Tél. 04 94 98 57 90

Évenos
Le vieil Évenos, minuscule nid d’aigle bâti sur une cou­lée volcanique, regroupe ses maisons de basalte sombre autour des ruines d’un château médiéval. Ce village peu connu, à l’écart des grands axes, avec ses énormes blocs de lave noire offre un spectacle saisissant.
À VOIR
L’église paroissiale Saint-Martin, XIIIe siècle
La table d’orientation
Office du tourisme
Hôtel de ville
Tél. 04 94 90 37 02

Le Revest-les-eaux
Sur un site sauvage, cerné de toutes parts de rochers à pic, Le Revest semble se dresser à la pointe de sa colline pour apercevoir la mer ! Ce village, au plan circulaire, groupe ses maisons au pied de la magnifique tour médiévale.
À VOIR
La tour, XIIIe siècle
L’église Saint-Christophe, XVIIe siècle
Le pigeonnier
Le musée d’Art Sacré
Le cabinet des monnaies
Office du tourisme
Boulevard de l’égalité
Tél. 04 94 98 94 78

Solliès-ville
Il devait avoir grand air le château des Forbins lorsqu’il dressait sa puissante silhouette tout en haut de la colline, au seuil de la vallée du Gapeau, au plus ancien des quatre Solliès (Ville, Pont, Toucas et Farlède) ! Il constituait un refuge très sûr contre toutes les attaques et tout au long du Moyen âge les populations se regroupèrent à l’abri de sa vaste enceinte fortifiée. Aujourd’hui seuls quelques pans de murs subsistent à côté de l’admirable église médiévale et le village bâti en amphithéâtre se presse à leur pied, dans un dédale de ruelles caladées…
À VOIR
L’église Saint-Michel, XIIIe siècle (buffet d’or­gues, XVe siècle)
Le musée du vêtement provençal
Le musée Jean Aicard
Panorama depuis la terrasse de la Montjoie
Office du tourisme
Hôtel de ville
Tél. 04 94 13 80 30

Options & conditions de réservation

Fermeture annuelle :
Ouvert toute l'année

Carte

Office du tourisme de a Cadière d'Azur

Parle

+33 4 94 90 12 56

Avis

Publier un avis " La route des villages perchés du Var "